Tag Archive

Tag Archives for " facebook "
346

Facebook & WordPress – Intégrer votre page Facebook à votre wordpress manuellement sans plugin

Comment insérer une fanbox ou likebox sous WordPress ? Facebook est un vecteur de trafic et le nombre de fans détient une place importante pour développer votre fibre sociale. Ce tutoriel vous montre comment intégrer  votre page Facebook à votre wordpress manuellement sans plugin.

ÉTAPE N°1 – OBTENIR LE CODE VOTRE FACEBOOK FANBOX

Rendez-vous dans un premier temps sur Facebook pour récupérer l’URL de votre page. Si vous ne disposez pas d’une adresse personnalisée, je vous recommande d’en obtenir une en cliquant sur le bouton Modifier la Page.

Capture d'écran - Administrer page Facebook
Modifier votre page Facebook pour booster votre positionnement

Basculez ensuite dans Informations générales sur la gauche, puis remarquez la présence d’un lien vous invitant à créer un nom d’utilisateur pour votre page fan.
 
 
Rendez-Vous sur cette page https://developers.facebook.com/docs/plugins/like-box-for-pages
 

ÉTAPE N°2 – INSERTION DE LA FANBOX SOUS WORDPRESS

#1 – UTILISATION D’UN WIDGET

Connectez-vous au back office de WordPress puis déroulez Apparence puis Widgets.
Glissez / déposez un widget texte dans la sidebar de votre choix.

Capture d'écran - Widget texte sous WordPress
Utilisation d’un widget texte pour votre boite à fan

Collez le code obtenu sur Facebook.

Capture d'écran - Copie du code iFrame Facebook
Insérez votre code iFrame dans la zone vide du widget

N’indiquez pas de titre – simple avis personnel, puis faites Enregistrer.

#2 – INSERTION DANS LE THÈME WORDPRESS

Si votre thème ne dispose pas d’une sidebar ou que vous préférez directement coder la fanbox dans votre thème, il nous faut tout simplement choisir l’emplacement où l’afficher.
Cette décision étant de votre ressort, voici quelques fichiers susceptibles de l’accueillir :

  • sidebar.php : ce fichier concerne les colonnes latérales du site, un emplacement de premier choix. Vérifiez toutefois que la fonction de widgetisation n’est pas présente – auquel cas, préférez l’usage d’un widget qui est plus simple à maintenir ;
  • footer.php : ce fichier abrite votre pied de page, un emplacement commode mais relativement peu lu par les lecteurs. Collez le code avant la fermeture de la balise </body> ou mieux avant <?php wp_footer(); ?> ;

Retournez sur votre site pour admirer le résultat : il ne vous reste plus qu’à inviter tous vos amis pour liker votre page Facebook !

17

Si vous utilisez Facebook Messenger, pensez à activer le chiffrement de bout en bout

Le chiffrement de bout en bout des communications, c’est la base. De plus en plus de services intègrent cette fonctionnalité et cela permet aux gens de discuter sans être inquiétés du secret de leurs communications.
Même Facebook s’y est mis, c’est dire ! Seulement, il faut penser à l’activer. Alors voici comment activer le chiffrement de bout en bout sur Messenger, l’application mobile de Facebook.
Ça se fait en quelques secondes, donc faites-le et dites à vos proches de le faire.
Etape 1

Etape 2

Etape 3

Et voilà !

12

Réseaux sociaux : Enquête sur le réseau Facebook pour les Africains.

3VISION-GROUP, L’Agence web expert dans la conception des sites internet , des applications mobiles…en collaboration avec sa plâte forme Doingbuzz pour la promotion de la musique Africaine sur la toile lance une en quête sur l’utilisation de Facebook Afrique. Cette enquête permettra de mieux cerner les usages et les habitudes des Facebook des internaute africains.
Vous pouvez retrouver sur le site web officiel de 3vision-group ou  sur son blog  et sur doingbuzz non seulement des données web mais des offres avantageuses  .
Participez à l’enquête en cliquant ICI.
Restez connectés pour les résultats de l’enquête !

15

Un bogue dans le système de réinitialisation de mot de passe de Facebook qui permet de réinitialiser tous les comptes

Anand Prakash, un chercheur indépendant en sécurité vivant à Karnataka (un État situé dans le sud de l’Inde), a trouvé une vulnérabilité dans Facebook qui pouvait être utilisée pour pirater relativement facilement un compte sans l’interaction de l’utilisateur. Le bogue se situait au niveau de la réinitialisation des mots de passe.
Le procédé de la réinitialisation de mot de passe sur Facebook est simple et classique : il suffit d’accéder à l’écran de connexion Facebook, en haut à droite de cliquer sur « Mot de passe oublié ? », saisir l’adresse mail, le numéro de téléphone, le nom complet ou le nom d’utilisateur associés à votre compte, puis de cliquer sur Recherche. Une série d’instructions seront alors données à l’utilisateur qui sera invité à les suivre. Après cela, l’utilisateur recevra un code à six chiffres par SMS ou à son adresse mail qu’il devra entrer dans le formulaire de réinitialisation du mot de passe, clé qui lui permettra alors de définir un nouveau mot de passe.
Le problème ? Aucune limite du nombre d’essais n’avait été définie sur les sites bêta de Facebook (beta.facebook.com et mbasic.beta.facebook.com) contrairement au site principal facebook.com. Ces plateformes servent de zone de test pour les utilisateurs qui veulent faire l’expérience des nouvelles fonctionnalités du numéro un du réseau social avant qu’elles ne soient déployées sur le site principal.
En se servant d’un script, il a lancé une attaque par force brute sur la plateforme de test, l’objectif étant d’essayer toutes les combinaisons possibles de ces six chiffres en question. Une fois le mot de passe réinitialisé sur la plateforme de test, il a pu s’en servir sur le site principal de Facebook. En guise de test, il a essayé sur son propre compte avec succès : cette vulnérabilité « m’a donné un accès total à d’autres comptes utilisateur en définissant un nouveau mot de passe. J’étais en mesure de voir les messages, les informations relatives aux cartes de paiement sauvegardées dans la section paiement, les photos personnelles, etc. ». Ladite attaque n’a pas fonctionné sur le site principal qui l’a automatiquement bloquée après 10 ou 12 entrées invalides.
Il a prévenu Facebook le 22 février dernier, l’entreprise a reconnu l’existence de la faille et a résolu le problème le lendemain. En guise de récompense, le chercheur a reçu 15 000 dollars (environ 13 600 euros) pour sa découverte. Ci-dessous une vidéo enregistrée par le chercheur en guise de preuve de concept.

Source : blog Anand Prakash

15

POURQUOI FACEBOOK NE POURRA JAMAIS REMPLACER UN SITE INTERNET POUR UNE ENTREPRISE ?

A l’heure où presque tout le monde est inscrit sur un, voire souvent plusieurs réseaux sociaux, on constate que les commerçants dirigeant de petites entreprises y sont également présents, parfois même ils ne possèdent pas de site web et Facebook devient alors leur seule visibilité sur Internet. Est-ce suffisant pour augmenter sa clientèle et donc son chiffre d’affaires ? Nous allons voir que non… mais ça ne veut pas dire que c’est inutile !

Facebook permet également aux entreprises de créer leur propre page sur le réseau social. La mise en place d’une page est extrêmement simple et elle est gratuite. C’est sûrement pour cette raison que désormais de plus en plus de commerces y ont recourt.

 

Site web vs. page Facebook

Commençons par un exemple pour visualiser les choses : une simple recherche Google d’un petit restaurant situé au centre de Strasbourg.
En première position, vous trouverez le site Internet du restaurant. Cependant, la page Facebook n’est pas indexée dans la première page de recherche, mais dans la seconde. Et avant de la trouver, vous devrez passer par les célèbres sites Internet permettant aux internautes baroudeurs et/ou gourmets de donner leur avis et de noter la cuisine du chef.

recherche restaurant


Alors pourquoi la page Facebook du restaurant n’est-elle pas indexée dans la première page à la suite du site Internet ? Cela pourrait sembler logique dans la mesure où cette page permet, elle aussi, de donner de la visibilité à l’établissement !

Avec ce second exemple, vous verrez que c’est exactement la même chose avec une enseigne mondialement connue telle que Nike.
Résultat de la recherche : la première annonce est celle du site Internet de la marque, et suivent des articles concernant celle-ci, des enseignes de chaussures et vêtements vendant ses produits. Et pour la page Facebook… j’ai abandonné après 10 pages. Pourtant elle existe bel et bien et est « likée » par quelques 22 millions de personnes.

recherche nike

 

A deux, c’est mieux

Alors qu’est-ce qu’on en déduit ? Une page Facebook est-elle inefficace ou inutile ?

Pas du tout, mais disons plutôt qu’un site Internet et une page Facebook n’ont pas la même vocation. Un site web permettra à une enseigne d’être visible, par tous, selon les mots clé renseignés. Ainsi il permettra à l’établissement de se faire connaître.
Admettons que je recherche un plombier sur Strasbourg.
La première page de résultat ne contient que des sites Internet d’entreprises de plomberie voire des annuaires d’entreprises. Leurs sites serviront alors principalement à l’entreprise à conquérir de nouvelles parts de marché. 

recherche plombier

En effet, si on se met à la place d’un client qui recherche un plombier sur Strasbourg, son premier réflexe va être de taper « plombier strasbourg » sur Google et non pas sur Facebook, de ce fait, tous les plombiers qui n’ont pas de site Internet ne sont pas visibles auprès d’une large clientèle et délaissent donc cette manne de clients aux plombiers qui ont compris qu’avoir un site web est primordial pour développer leur clientèle et leur chiffre d’affaires.

A contrario, les pages Facebook ne sont pas un outil de conquête mais servent à fidéliser une clientèle déjà acquise. Une fois après avoir testé le service de l’entreprise, les internautes vont pouvoir « aimer » sa page, puis obtenir des informations pratiques : des nouveaux services, des nouveaux produits, des réductions, des nouvelles campagnes de publicité, etc.

facebook asos

 

Quelques réserves tout de même

Mauvaise publicité

La mise en place d’une page sur Facebook est à double tranchant. Autant, si les critiques sont positives les jugements émis sur la page pourront éventuellement créer une bonne dynamique, autant le « bad buzz » peut coûter cher à un commerçant. Les avis négatifs seront difficiles à contrôler, tandis que sur un site web ils peuvent être facilement gérés par l’administrateur.

Le petit oiseau bleu et ses acolytes

twitter logo
instagram logo

Et si aujourd’hui Facebook n’était plus à la mode ? Même s’il reste le réseau social le plus influent au monde, cela va-t-il encore durer ? En effet, depuis quelques années le site de Mark Zuckerberg se voit concurrencé par une flopée de nouveaux arrivants : Twitter, Vine, Snapchat, Instagram etc. Nombreuses sont les enseignes qui utilisent désormais ces réseaux pour que les consommateurs ne les oublient pas.
 

Pour conclure, vous aurez bien compris que rien ne remplace un site Internet en terme de visibilité ! Il est indispensable à une entreprise qui souhaite se faire connaître à une époque où le bon vieux bottin est délaissé. Il permettra, grâce à un bon référencement, d’élargir la clientèle de l’établissement. Une visibilité sur un réseau social tel que Facebook sera un plus pour l’enseigne qui voudra fidéliser sa clientèle. Ainsi une sorte de passerelle s’établira entre ces deux emplacements sur la toile permettant de diriger l’internaute vers l’un ou l’autre en fonction des besoins.

Commandez votre site web avec l’agence web 3Vision-group maintenant